Financer une association avec le crowdfunding
Vous êtes ici : Bubble You » Association » Financement avec le crowdfunding

 

Procédé de financement communautaire, le crowdfunding ne date pas d’hier. Et pourtant, grâce au développement de plateformes dédiées, cette pratique connaît de nos jours un regain de popularité. En 2019, les campagnes de crowdfunding ont par exemple récolté 629 millions d’euros en tout.

 

Le crowdfunding pour financer une association
Le crowdfunding pour financer une association

Le crowdfunding est devenu un moyen de financement privilégié des associations. Pour financer votre fonctionnement ou un projet en particulier, organiser une cagnotte en ligne est peut-être la solution qu’il vous faut.  

 

Encore faut-il comprendre son fonctionnement.

 

Voici comment faire pour financer votre structure associative grâce au crowdfunding.

Le crowdfunding : qu’est-ce que c’est ? 

 

Mode de financement participatif qui a vu le jour aux États-Unis, le crowdfunding signifie littéralement en français : « financement par la foule ». Une définition qui traduit bien la réalité car le crowdfunding consiste en un financement d’un projet par le public.

Qu'est-ce que le crowdfunding
Qu’est-ce que le crowdfunding

Concrètement,comment cela se passe-t-il ?

 

Un porteur de projet fait appel au public pour financer ses programmes, ses idées ou des produits. Il peut s’agir d’un particulier, d’une association ou même d’une entreprise.

Aujourd’hui, cette pratique se fait à travers une plateforme dédiée au crowdfunding. Cette dernière met alors en relation les investisseurs avec des porteurs de projet en mal de financement.

 

Le crowdfunding existe depuis le 18ème siècle. On assimile notamment sa naissance à l’édification de la statue de la liberté en 1875. Conçue par Bartholdi, la construction de celle-ci a entièrement été financée par 160 000 contributeurs anonymes. Cependant, avec le développement du web, cette pratique a gagné en flexibilité et en efficacité. En effet, il s’agit aujourd’hui d’une opération entièrement dématérialisée et désintermédiée.

 

Il vous suffit de choisir la plateforme en ligne qui vous convient. Vous recevrez la cagnotte en virement et voilà ! Vous êtes prêt pour concrétiser votre projet. 

 

Aujourd’hui, la pratique s’est complètement démocratisée. De même, les domaines dans lesquels le crowdfunding est utilisé ne cesse de s’élargir :

 

  • Dans le domaine de la musique. Un groupe de rock anglais, Marillion, a eu recours au crowdfunding pour financer sa tournée aux États-Unis en 1997.
  • Dans le domaine politique. Barack Obama avait récolté 118 millions de dollars pour financer sa campagne présidentielle en 2011.
  • Et même les particuliers font appel au crowdfunding pour organiser un anniversaire ou une fête quelconque. Leetchi est la plateforme de crowdfunding de référence pour les particuliers.

Quel outil de crowdfunding choisir pour son association ? 

 

La multiplication des plateformes web spécialisées est le facteur qui a le plus contribué à la vulgarisation du crowdfunding. Cependant, chacune a son domaine de prédilection. Voilà pourquoi il faut choisir en fonction de votre projet.

L’importance de choisir la bonne plateforme 

 

Il existe une myriade de plateformes de cagnotte en ligne. 

 

Vous pouvez choisir en fonction de différents critères :

  • Le type de crowdfunding propose : en don simple, en financement avec ou sans contrepartie, en don contre don, en prêts solidaires, etc. 
  • Le domaine de prédilection de la plateforme. S’agit-il d’une plateforme généralisée ou d’une plateforme sectorisée dans un domaine précis ou dans une forme juridique particulière?
  • S’agit-il d’une plateforme gratuite ou y a-t-il des commissions sur les cagnottes récoltées ?
  • La plateforme propose-t-elle la possibilité d’offrir une contrepartie contre les donations ? Etc.

De plus, vous devez choisir une plateforme en accord avec les valeurs de votre association. Vous devez également tenir compte des aspects juridiques et fiscaux. 

Bubble


Bubble
est une solution complète orientée vers la gestion de communautés et d’associations. On y retrouve toutes sortes de fonctionnalités pour convoquer une réunion, pour collecter les cotisations des
membres adhérents d’une association mais aussi pour organiser un crowdfunding.

 

Bubble You
Bubble you

Bubble permet aussi d’organiser un crowdfunding auprès des membres pour financer un projet. Il vous suffit de fixer votre objectif et de suivre l’évolution de vos gains en temps réel. De même, vos donateurs pourront suivre l’impact de leur don sur votre projet.

HelloAsso

 

HelloAsso
HelloAsso

À l’instar de Bubble, HelloAsso est une plateforme entièrement dédiée aux associations. Entièrement gratuite, elle verse l’intégralité des sommes collectées et ce, sans condition d’objectif.

Elle propose également la possibilité d’offrir des contreparties à vos donateurs.

Kiss Kiss Bank Bank

 

Kiss Kiss Bank Bank est une plateforme dédiée au lever de fonds pour des projets scrupuleusement sélectionnés par une équipe. Des critères sont alors définis pour juger du sérieux et de la fiabilité des projets soumis à appel aux dons.

Grâce à ces critères, les projets présentés sur Kiss Kiss Bank Bank réussissent dans 70 % des cas. 

Il faut savoir toutefois que la plateforme pratique la politique du « tout ou rien ». Cela implique que vous devez atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé dans les délais pour que la somme vous soit versée. Une commission sera par ailleurs prélevée par la plateforme.

 

Leetchi

 

Leetchi est une plateforme dédiée au grand public et notamment aux particuliers. Elle prélève une commission de 1,9 à 4% sur les virements.

 

Tout le monde peut proposer un projet sur Leetchi car il n’y a aucun tri à l’entrée. De plus, elle n’impose aucune limite de durée pour collecter votre cagnotte.

 

Leetchi
Leetchi

En outre, vous pouvez proposer des contreparties à vos donateurs.

 

Comment réussir sa campagne ? 

 

Malgré l’efficacité de cette technique novatrice de lever de fonds, sa réussite n’est pas toujours acquise à l’avance. Voici quelques conseils pratiques pour réussir votre campagne de crowdfunding.

 

Présenter un projet clair et cohérent

 

Le but ici, c’est d’obtenir l’adhésion du public vis-à-vis de votre projet. Pour cela, vous devez donc pouvoir convaincre de son bien fondé et de sa cohérence.

 

Il y a donc un travail à faire en amont de toute campagne de crowdfunding. Vous devez notamment clairement communiquer sur différents points :

  • La raison d’être de votre projet ;
  • Les besoins nécessaires à la réalisation du projet ;
  • La genèse de votre projet ;
  • Déterminer votre budget. Attention de ne pas le sous-estimer car il en va de la réussite de votre projet. Les donateurs voudront sûrement suivre la concrétisation du projet qu’ils ont financé. Votre réputation est donc engagée.

De même, il faut également éviter de gonfler vos besoins financiers. Certaines plateformes pratiquent la politique du tout ou rien, si bien que si vous n’atteignez pas votre objectif, vous n’obtiendrez rien.

 

  • Fixer une durée raisonnable pour votre collecte de fonds. Trop courte, vous risquez de ne pas atteindre votre objectif. Trop longue, l’usure peut s’installer chez vos donateurs. D’une manière générale, un délai d’un mois est convenable.

     

Délai collecte de fonds d'une association
Délai collecte de fonds d’une association

 

Plus vous serez précis dans les détails de votre projet, plus celui-ci sera susceptible de séduire d’éventuels donateurs.

 

Proposer des exclusivités aux donateurs

 

Proposer des contreparties constitue un bon moyen de motiver les donateurs. Celles-ci doivent être cohérentes à l’objectif de votre initiative.

 

Vous pouvez prévoir des paliers en fonction de l’importance de la contribution. Les donateurs seront ainsi implicitement invités à donner plus pour gagner plus.

 

Vous devez aussi jouer sur le sentiment d’exclusivité. Vous pourrez ainsi proposer des goodies personnalisés, des éditions limitées, une rencontre avec l’équipe, la collaboration au projet, etc. Inspirez-vous des campagnes qui ont déjà réussi dans le passé et qui restent accessibles sur Internet.

 

Faites toutefois attention à rester réaliste dans la valeur de vos contreparties. Si elles sont plutôt onéreuses, prévoyez de limiter le nombre des bénéficiaires. Cette stratégie aura par ailleurs pour effet de créer un sentiment d’urgence chez vos donateurs qui « se bousculeront » pour faire partie des premiers à contribuer.

 

Réduction d’impôts pour les donateurs

 

L’argument de la réduction d’impôts fait aussi mouche si vous souhaitez convaincre le maximum de donateurs à contribuer à votre projet. 

 

Mais attention, ce n’est possible que si votre association remplit les conditions suivantes :

  • Être reconnue d’utilité publique ;
  • Revêtir un caractère sportif, culturel, philanthropique, familial, social, éducatif ou
  • Agir dans le domaine de la défense du patrimoine artistique ou de l’environnement naturel, à la diffusion de la langue, des connaissances scientifiques et de la culture française.

Vos donateurs pourront ainsi bénéficier de réductions d’impôt à hauteur de 66 %.

 

En conclusion, le crowdfunding ou financement participatif est un excellent mode de financement pour une association. Il suffit d’appliquer les bonnes méthodes pour  que vous puissiez atteindre vos objectifs.

 

Vous projetez de mettre en place une campagne de crowdfunding pour votre structure associative ? N’hésitez pas à utiliser Bubble, l’outil entièrement dédié aux associations. Demandez la démo pour essayer ses nombreuses autres fonctionnalités.

Articles Similaires